BABM Communiqué de presse – 04/10/2018

Dirk Van de Walle (Spadel) devient le nouveau président du BABM

Il succède à Wim Swyngedouw (Melitta Benelux),
qui présidait l’Association belgo-luxembourgeoise des

marques depuis décembre 2013

Bruxelles, le 4 octobre 2018 – Le nom du nouveau président du BABM, l’association qui défend les intérêts des principaux fabricants de marque en Belgique et au Luxembourg, a été dévoilé ce mercredi 3 octobre lors de l’assemblée générale de l’association. Dirk Van de Walle (Spadel), déjà membre du comité de direction du BABM, succède à Wim Swyngedouw (Melitta Benelux). L’ambition du nouveau président est triple : mettre
toujours plus l’accent sur l’innovation, renforcer la relation avec le secteur de la distribution pour garantir une concurrence loyale et répondre de manière optimale aux défis créés par l’e-commerce et la digitalisation.

De 45 à 73 membres en cinq ans

Devenu président du BABM fin 2013, Wim Swyngedouw peut passer le relais à son successeur avec le sentiment du devoir accompli. Sous la présidence du Managing Director de Melitta Benelux, le BABM a connu une croissance très importante, passant de 45 à 73 membres. Cette croissance spectaculaire permet aujourd’hui à l’association d’avoir encore plus de poids dans sa défense des intérêts des fabricants de marque.
Durant les cinq ans où Wim Swyngedouw a été président, le BABM s’est doté de nouveaux outils pour renforcer son efficacité et mieux servir ses membres. Des groupes de travail dédiés aux thèmes les plus importants pour le secteur ont été mis sur pied (l’e-commerce, les chaînes d’approvisionnement, les pratiques commerciales), tandis qu’un « BABM knowledge centre » a été créé, permettant ainsi à l’association et à ses membres d’avoir accès plus facilement aux données dont ils ont besoin pour les soutenir dans leurs contacts commerciaux et politiques.
Au moment de passer le relais à son successeur, Wim Swyngedouw souligne qu’il reste des défis importants à relever pour le BABM dans les années à venir. « Ce que nous n’avons pas réussi à faire durant ces cinq dernières années, c’est de transformer le soi-disant ‘win-win’ entre distributeur et fabricant en un modèle qui apporte une valeur ajoutée à tous les acteurs », dit-il. « Nous restons coincés dans un modèle où les deux parties renoncent à leur valeur ajoutée lors de négociations difficiles et étouffent ainsi toute innovation ou différenciation dans l’œuf. Avec le consommateur comme vrai
gagnant ? Même pas, car ce consommateur est élevé avec l’idée que tout peut être acheté beaucoup moins cher que ce qu’il ne coûte réellement. Un tel modèle conduit, à long terme, vers un appauvrissement de l’offre. »

Un président au profil idéal

La nomination de Dirk Van de Walle comme président représente clairement un atout supplémentaire pour le BABM.
Passé par Unilever, Ter Beke Group et Talking French avant de rejoindre Spadel en 2013, où il combine aujourd’hui les fonctions de Country Director Benelux et de Group Director R&D and Innovation, Dirk Van de Walle est actif depuis trente ans dans l’univers des marques. Il a donc le profil idéal pour aider le BABM et ses membres à affronter les défis importants auxquels le secteur est confronté, en particulier la nécessité de stimuler l’innovation, le respect de pratiques commerciales honnêtes et le maintien de bonnes relations avec le secteur de la distribution.
« L’innovation au sens le plus large du terme doit être une priorité absolue au sein du BABM. L’innovation est la clé vers un marché plus dynamique pour chaque fabricant. Nous devons donc y accorder ensemble l’attention nécessaire en unissant nos forces là où c’est possible », déclare Dirk Van de Walle. « En disant cela, je ne pense pas seulement à l’innovation en termes de produits, mais aussi à l’innovation au niveau de la relation entre la marque et le fabricant et à l’innovation au niveau de la chaîne logistique. Le commerce de détail classique occupe toujours une position dominante aujourd’hui, mais les consommateurs recherchent désormais une plus grande variété de produits de haute qualité, et veulent également que
ceux-ci leur soient livrés de la manière la plus pratique possible, à l’endroit le plus approprié et au moment où ils lesouhaitent. Le modèle classique de la distribution, qui se concentre de plus en plus sur des promotions de prix plusnombreuses et plus larges, ne répond tout simplement pas aux besoins des consommateurs. C’est donc l’une de nos tâches de parvenir à bien saisir l’évolution rapide du comportement des consommateurs et d’être en mesure d’y répondre de la bonne manière. Dans ce domaine, la valeur du big data est cruciale. Ce n’est plus seulement un concept d’avenir, mais cela
devient de plus en plus une réalité chaque jour. »
« Je suis très fier du parcours réalisé avec les membres du BABM sous la présidence de Wim », souligne Walter Gelens, le CEO du BABM. « Bien sûr, il reste beaucoup de défis à relever sur le marché belge de la distribution, mais je suis persuadé qu’avec Dirk à la présidence du BABM, les fabricants de marques sont bien armés pour affronter ces défis avec succès. Au sein du BABM, il existe déjà un certain nombre de groupes de travail concrets qui planchent sur les aspects commerciaux, logistiques, numériques et juridiques. Nous devons les développer encore davantage et les renforcer sur le plan du contenu afin d’obtenir des résultats encore plus importants en unissant nos forces. »

***

Le BABM est l’Association belge des marques et défend les intérêts des fabricants de marque belges. Nos membres sont plus de 70
entreprises actives en Belgique et au Luxembourg, qui fabriquent et vendent des marques nationales et internationales. Réunis, les
membres du BABM représentent un chiffre d’affaires de 7,6 milliards € et occupent au total plus de 39.000 personnes, dans des emplois
directs et indirects.
Pour plus d’infos:
Walter Gelens (CEO BABM) walter.gelens@babm.be +32 472 50 50 05